À   PROPOS   DES   ARTISTES

Concert 6 octobre 20h45 - Chapelle de Kerners

Sarah Sultan

Sarah Sultan débute le violoncelle au Conservatoire d’Angers. En 2002 elle est reçue à l’unanimité dans la classe de violoncelle de Michel Strauss au CNSMDP (Conservatoire National Supérieur de Musique et de danse de Paris), où elle obtient son diplôme de formation supérieure en 2006 puis le master de musique de chambre en 2011.

Elle a aussi étudié au Cleveland Institute of Music et à la Musikhochschule de Stuttgart.

En 2008, avec le Trio Atanassov (Perceval Gilles, violon | Sarah Sultan, violoncelle | Pierre-Kaloyann Atanassov, piano), dont elle est membre fondateur, elle intègre l’ECMA (European Chamber Music Academy) et travaille auprès de grands maitres de la musique de chambre. 

Au sein du Trio Atanassov, elle remporte neuf prix internationaux ainsi qu’un Diapason d’Or (2014) pour son enregistrement des trios de Smetana et Dvorak, et se produit en concerts à travers l’Europe.

Aurore Daniel

Issue d’une famille de musiciens, Aurore fait ses premiers concerts avec son père et ses sœurs à l’âge de 10 ans. Puis, sa passion pour la musique et sa curiosité la poussent à explorer hors des sentiers battus : classique, chanson française, d'Amérique Latine, d’Europe de l’Est, des caraïbes au continent africain … elle deviendra une véritable Violoncelliste "Tout Terrain."
Dans les années 2010, en parallèle des concerts de musique classiques, on la retrouve avec le groupe MANOUCH’K (jazz, jazz manouche chanté et dansé). Elle écrit : « Ineptie Fine » pour quatuor de violoncelles.
Plus récemment, on la voit avec le quatuor à cordes LUNARIA, successivement soliste dans l’orchestre HELIOS, sur la tournée de Serge Lama 2018 (Pleyel, Olympia), sur les scènes de la Cigale, de Bobino ...
En 2020 elle publie une série de "pastilles vidéos intitulées" : L’ÉCOLE BUISSONNIÈRE la met en lumière, en plein air, en solo, au milieu des éléments. La même année, avec sa sœur jumelle, elles lancent le projet LES 2MOISELLES DE PANAME pour un tribute à la musique Klezmer. E

En 2021, elle lance un projet plus personnel où se mêlent musique classique, musique du monde, musique populaire et musiques de films. C’est avec son trio acoustique L’HERBE TENDRE et ses 2 acolytes Vincent Simonelli (guitare) et John Dufossé (contrebasse) que le projet s’épanouit.

Concert 8 octobre 17h00 - Chapelle du Croisty

Clémentine Decouture

Soprano, jeune artiste déjà affirmée, elle a proposé différents spectacles à mi-chemin entre récital lyrique et « one woman show » comme la Vie est un cabaret et d’autres entre musique et divertissement où elle enchaîne des airs de répertoires et d’époques divers. C’est son timbre coloré et chaleureux qui lui permet de passer des uns aux autres.

 

David Bros

David étudie l'accordéon dès l'âge de 6 ans en Aveyron avec Claude Douziech et participe activement au club dirigé par ce professeur. Très vite, il sillonne les capitales européennes et, à 16 ans, il entre au CNIMA (centre national et international de musique et d’accordéon). Puis il s’ouvre à divers styles musicaux, jazz notamment et communique avec passion son amour de la musique à des jeunes pendant une dizaine d’années. Il ajoute une corde à son arc avec le piano. Il travaille en duo, trio comme ce soir.

Concert 8 octobre 20h45 - Chapelle de Kerners

Perceval GILLES

né en 1987 dans une famille de musiciens. À 6 ans il entre au Conservatoire National de Région de Montpellier d’où il sort diplômé, à l’unanimité du jury, de violon et de musique de chambre en 2003. Il entre alors au CNSMDP et reçoit son diplôme en mai 2008 avec le prix Françoise Doreau récompensant son interprétation de la Sequenza pour violon de Berio. Il complète sa formation musicale en étudiant l’écriture musicale,  la direction d’orchestre et la musique de chambre auprès de nombreux musiciens.

En 2007, il cofonde le Trio Atanassov avec Sarah Sultan au violoncelle et Pierre-Kaloyan Atanassov au piano. Ce trio obtient de nombreuses récompenses dans de prestigieux concours internationaux de musique de chambre, notamment le Prix spécial pour la meilleure interprétation d’un trio de Haydn à Vienne et à Prague.

Il se produit aussi en orchestre et en solo. Il joue sur un merveilleux violon fabriqué en 1875 par Georges Cunault acquis grâce à l’aide de la Fondation Meyer.

Sarah Sultan - voir plus haut

Pierre-Kaloyann ATANASSOV

Né en 1983 dans une famille de musiciens (son père est le chef du Chœur Orthodoxe Bulgare Saint-Jean de Rila), Pierre-Kaloyann Atanassov grandit à Sceaux et reçoit ses premières leçons de piano et de violon de sa mère, dès l’âge de trois ans.

Il obtient en 2007 le prix de piano avec la mention Très Bien au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il a suivi l’enseignement de Brigitte Engerer et d’Alain Planès. Il y intègre aussi la classe de direction d’orchestre de François-Xavier Roth, ainsi que les classes de musique de chambre d’Itamar Golan, Marc Coppey et Vladimir Mendelssohn avec l’obtention en 2011 du master de musique de chambre.

Il se perfectionne auprès de la pianiste lituanienne Muza Rubackyté dont la rencontre en 1999 a été déterminante. 

Pierre-Kaloyann Atanassov se produit en concert depuis l’âge de 16 ans en solo et en musique de chambre dans de nombreux festivals de France et d’Europe.

Grand amoureux de la musique de chambre, il fonde en 2007 le Trio Atanassov avec Perceval Gilles (violon) et Sarah Sultan (violoncelle). Leurs trois tempéraments différents sont portés par une envie commune : allier l’émotion à la lisibilité. Le trio joue dans les plus grandes salles européennes et reçoit de nombreuses distinctions internationales : vainqueur des Concours « Schumann » de Francfort et « Schubert et la musique contemporaine » de Graz, il est également lauréat des concours d’Osaka au Japon, de Trondheim en Norvège, « Joseph Haydn » à Vienne, « Joseph Joachim » à Weimar ou encore FNAPEC à Paris.

Son enregistrement des trios de Smetana et Dvorak est récompensé par un Diapason d’Or en 2014. En 2018, il enregistre les trios de Debussy, Ravel et Hersant (à paraître prochainement).

Pierre-Kaloyann est également passionné par l’enseignement. Titulaire du CA, il donne régulièrement des master-classes de piano et de musique de chambre.

Concert du 9 Octobre - Chapelle du Croisty - 11h00

Anne-Armelle HARNAY

Anne Armelle est née dans la musique. Ses parents tous deux musiciens lui en ont transmis le goût et les codes : elle est devenue “une musicienne "naturelle".
Anne-Armelle est harpiste, mais la musique la tente plus que la harpe et l'aventure instrumentale n'est pas chez elle, un vain mot. Elle apprendra successivement - parfois même simultanément -le violon, la contrebasse, la flûte, le cor, la harpe et le piano... 

Décidée pour la harpe, elle promène cet instrument aussi élégant qu'encombrant dans des lieux de luxe, voire insolite : elle a joué au Stade de France ! aussi bien que dans de modestes chapelles. Elle adapte le répertoire au lieu, au public, à son humeur aussi.
Intéressée par la transmission, Anne Armelle décroche son DE (diplôme d'État de professeur de musique) ainsi qu’un BNSSA de la SNSM (!) et embarque avec l'équipage du CRDV (Conservatoire de Vannes ). Présente à Vannes depuis septembre 2000 en tant qu'enseignante et coordinatrice des auditions, Anne-Armelle a intégré en septembre 2005 le site de Sarzeau où elle est chargée de développer la classe de harpe celtique et de faire découvrir la grande harpe. C'est en effet, une des très rare harpiste à pratiquer ces deux disciplines.
La scène ne la lâche pas non plus et, pour approfondir cet aspect du travail elle se penche également sur le travail des régisseurs. Artiste complète, ouverte aux cultures des autres, elle est à un tournant de sa carrière, déclinée plutôt sur le mode des concerts que dans les studios d'enregistrement.
Ses séances de répétition sur son Aziliz à la “Hellaye”, en terre bretonne, ensoleillent les voisins jusqu’à l’envoûtement. Elle nous propose de découvrir l’histoire de son instrument, l’Atlantide Prestige, au travers de compositions spécifiques qui l’ont fait évolué (Hasselmans, Tournier, Salzedo). 

Concert du 9 octobre - Chapelle de Kerners - 16h00

Émilie FICHTER

Fille et petite-fille de vignerons (Domaine de REVEIROLLES : Châteauneuf du Pape – Côtes du Rhône Rouge, Blanc et Rosé). Elle a toujours associé le vin et la musique qui, pour elle, chantait les arômes du vin et le travail des vignerons. Elle crée des musiques pour la présentation et la dégustation des vins dans de nombreux châteaux  et domaines viticoles de diverses régions productrices. C’est ce qu’elle nomme Planologies et Dégustations.

Elle étudie la musique à l’École de musique de Bédarrides (Vaucluse près de la propriété familiale) -1990 - 1992

Elle mène sa scolarité au lycée à Avignon  (1999-2002) et, parallèlement celles de musique au Conservatoire d’Avignon où elle obtient son DEM Piano, Musique de chambre et Formation musicale trois médailles d'or à l'unanimité (1992 – 2000).

2001 : au cours de l’été, lors d’une Académie Internationale de Musique, elle rencontre Guillaume Fichter, violoncelliste originaire de Strasbourg puis se retrouvent au CNSMDP (cf. ci-dessous)

2003 – 2010 - Elle poursuit au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse : elle étudie dans la classe de Bruno Riguto.. Classes de musique de chambre : deux pianos, sonate avec violoncelle, sonate avec alto - Options : Analyse, histoire de l'art, déchiffrage et pianoforte. Guillaume intègre celle de Jean-Marie Camard. Ils obtiennent leur DFS et perfectionnent leur duo auprès de François Salque et Itamar Golan.

2008 – 2010 – Émilie obtient à l’Université Paris-Sorbonne un Master 2 (M2) Musiques et Musicologie avec la mention Très bien. 

2009 – 2012 – Elle occupe divers postes d’enseignement artistique, musical, classes vocales et instrumentales.

2011 : Ensemble sur scène comme dans la vie, Émilie et Guillaume décident de s’installer en Bretagne. Le DUO ESTAMPES naît de la passion d’Émilie pour la musique française (celle de Debussy notamment)et du goût de Guillaume pour la culture japonaise. Ils se produisent dans de nombreux festivals en Bretagne.

2011 – 2012 – Émilie est Professeur de piano au Conservatoire de Musique et d'Art Dramatique de Quimper, Bretagne, France.

Mariés depuis 2015, ils sont tous deux professeurs titulaires d’enseignement artistique aux Conservatoire de Quimper et de Fouesnant. Depuis 2011, Émilie est Coordinatrice de département au CMD de Fouesnant.

Shiro NARUSHIMA

Née à Tokyo, Shiro Narushima commence le piano à l’âge de 4 ans. Dès 11 ans elle joue sur scène en solo, ou de la musique de chambre. Elle remporte le premier prix au concours de Niigata en 1988. Arrivée en France en 1992, elle entre à l’École Normale de Musique de Paris dans la classe de Mme Fabienne Jacquinot, où elle obtient le diplôme d’exécution en 1993. Elle est lauréate du concours de Vienne au Japon en 1994. Elle est de retour en France en 1995, après deux années d’études au lycée musical de l’université de Tokyo. Au sein de l’Ecole Normale de Musique de Paris dans la classe de Ramzi Yassa et de Gérard Frémy, elle obtient successivement les Diplômes Supérieur d’exécution (1996) et supérieur de Concertiste - obtenu à l’unanimité du jury - en 1998. Elle a ensuite travaillé dans le prestigieux établissement de « l’Académie d’Imola » en Italie entre 2000 et 2003, sous la direction de M. Lazar Berman et de M. Piero Rattalino. Elle a terminé ses études en 2006 au CNSM de Lyon dans la classe de perfectionnement de M. Pierre Pontier. Elle a également participé à plusieurs stages de Mme France Clidat.

 

Invitée au festival de la Roque d’Anthéron en 2000, elle a donné plusieurs récitals, concerts de musique de chambre et concerts avec orchestre en France, aux Pays-Bas, en Espagne, en Suisse, au Maroc, en Nouvelle-Calédonie, en Papouasie-Nouvelle-Guinée et au Japon. Elle était invitée au concert des nouveaux talents à la maison de la culture du japon à Paris, elle a accompagné le chanteur Joseph Calleija, elle a participé à des tournées avec Yasunori Kawahara, contrebassiste solo de l’orchestre symphonique de la WDR de Cologne, elle a été invitée au Festival de La Folle Journée au Japon en 2010, 2011 et 2012. Elle est co-organisatrice du festival de piano de Bézyl à Sixt-Sur-Aff (35) depuis 2017.

 

Professeur et accompagnatrice aux conservatoires de Musique de Chantilly et de Noyon entre 2006 et 2010, elle était également accompagnatrice officielle à l’École Normale de Musique de Paris en 2009 et 2010.

 

Après 3 années passées en Nouvelle-Calédonie, en tant que professeur et accompagnatrice de classe de chant au Conservatoire de musique et de danse à Nouméa, elle a habité à Poitiers puis à Nantes jusqu'en août 2018, où elle s'est produite à de maintes occasions. Depuis Septembre 2018, elle réside à Quimper, en Bretagne.