Église Notre-Dame de l'Assomption

Bicentenaire - 28  AOÛT  2016

Allocution de Bienvenue du Recteur Jo RAOUL devant le presbytère

Monseigneur, Monsieur  le Maire, Chers amis,

Je crois pouvoir traduire le sentiment des paroissiens d’Arzon en vous souhaitant la bienvenue chez nous et comme dans toutes les paroisses de votre diocèse, vous êtes ici chez vous.

Je vous remercie d’avoir accepté mon invitation et les membres du GAP associés à cette démarche : Marcelle Mahé et François Frapsauce ici présents, les trois autres membres : Martine Patel et Christine Zeller avaient des engagements familiaux pour ce jour et Jean Marec le délégué paroissial devait vous accueillir, mais ce dernier vient d’avoir un deuil dans sa famille.

C’est une immense joie d’être à vos cotés,  pour commémorer le deuxième centenaire de la  bénédiction de l’église dédiée à « Notre-Dame de l’Assomption ».

Joie d’autant plus grande que c’est la première fois que nous accueillons le Pasteur du diocèse dans notre paroisse lors d’une célébration et quelle célébration ; un bicentenaire !

En 1680, l’abbé Jérôme Testu notait : « A mon arrivée j’ai trouvé une église en si mauvais état quelle ressemblait plus à une grange qu’à une église ! Il fit quelques travaux, mais la révolution mis à mal le modeste édifice : seule la statue de ST. Joachim fût épargnée. 

Jusqu’en 1806 la chapelle St.Nicolas de Kernérs  devient l’église paroissiale. C’est en 1812 que la décision fut prise de construire l’actuelle église : « Notre église tombe en ruine  et est à moitié trop petite écrivait Mr. Le Maire d’Arzon de l’époque au Préfet du Morbihan en 1808.

Je me dois de faire lecture du procès-verbal de cette journée de l’an 1815  Mgr. De Pancemont étant évêque de Vannes: « L’an de grâce 1815, le 17 décembre, troisième dimanche de l’avent, je soussigné Mathurin SEVENO curé du canton de Sarzeau, à la prière de M.Torby, desservant de la succursale d’Arzon, et d’après l’autorisation à lui donnée par M.Le Gal, vicaire général du diocèse de Vannes, de bénie ou faire bénir son église neuve, j’en ai fait la bénédiction, et j’ai chanté la grand’messe, en présence du susdit desservant et des membres de la Fabrique soussignant ».Cette date fut inscrite sur le fronton de la porte Sud de l’église.

A l’occasion de l’annonce de votre venue, j’ai pu mesurer l’enthousiasme des paroissiens résidents et le regret de nombreuses familles obligées de reprendre les activités professionnelles parce que résidents secondaires. N’ai-je pas entendu maintes fois le fait que c’est la première fois que vous venez nous rencontrer, je me suis empressé d’ajouter : « Ce ne sera pas la dernière ! ». Encore merci, d’être présent parmi nous.

Je veux excuser ici également Mgr. Guy Chevalier évêque émérite de Papeete résident à Sarzeau. Il nous rejoindra au vin d’honneur, après des obligations.

J’adresse ici un merci spécial à toutes les municipalités qui ont œuvré pour l’entretien du bâtiment « église » afin que celui-ci soit accueillant et sécurisant pour le bon déroulement de nos offices. 

*****

Mgr Raymond CENTÈNE, évêque de Vannes, a invité les fidèles "à se réappropriai leurs racines chrétiennes dans un avenir chargé de nuages; à conserver foi en l'Homme, en sa dignité incomparable et insurpassable". "Les valeurs laïques et républicaines sont le fruit d'une Histoire dont la foi n'est pas absente", a-t-il conclu en invitant les nombreux fidèles rassemblés dans la cour du presbytère à se rendre en procession vers l'église pour y entendre la messe.

Roland TABARD, maire, a souligné la ferveur religieuse des Arzonnais (2.000 personnes ont assisté à la messe du 15 août. Il a rendu hommage au recteur CARIOU, "celui de ma génération, celui d'une époque où le catholicisme était simple, où la foi était quasiment obligatoire". Il a invité les les catholiques d'aujourd'hui à être "vecteurs de paix dans une époque d'intolérance".

*****